search
Contacts
search

VISITE DE LA VICE-MINISTRE DE LA PECHE DU PORTUGAL A CAP SENEGAL

La salle de conférence de Cap Sénégal a reçu ce mercredi des hôtes de marque. En effet, une forte délégation composée de membres du ministère portugais de la pêche, d’industriels intervenant dans le domaine de la pêche a été reçue par le bureau et certains membres de Cap Sénégal. Il s’agissait lors de cette rencontre de jeter les premiers jalons d’un partenariat fécond.

Après le discours de bienvenue du vice-président Mansour Ndiaye qui assure l’intérim du président Baba Tall président de Cap Sénégal en voyage, madame la secrétaire d’Etat des pêches au Portugal Teresa Coelho a présenté sa délégation en affirmant que toute la communauté intervenant dans la pêche étaient présente. Les industriels sont dans les dispositions pour signer des conventions avec des partenaires sénégalais dans les domaines de l’aquaculture, l’importation, l’exportation de poissons, la transformation des produits halieutiques, la construction et la réparation navale, la sécurité et la formation des gens de mer.

Puis, tour à tour le secrétaire général de l’agence d’aquaculture du Portugal Isidro Blanquet, le responsable de la coopération de FOR-MAR, le président du conseil d’administration de DOLA PESCA-PORTOS E LOTAS SA Sergio Faias, le conseiller en pêche du gouvernement du Portugal et le conseiller politique de l’ambassade Christopher Marques ont exprimé leur satisfaction du dynamisme du secteur de la pêche au Sénégal et leur profond désir de signer des conventions avec les professionnels sénégalais.

En réponse aux souhaits des hôtes portugais, la directrice générale de FT2 n’a pas mis de gants pour demander que le moment soit aux actes. Son entreprise est disposée à coopérer dans les domaines de l’exportation et l’importation de poissons, la transformation, l’aquaculture et la formation des gens de mer. Cet écho sera celui de Mbodji de Maritalia. Des possibilités d’affaires ont soulevées pour la culture des huitres, des soles et d’autres variétés de poissons dans des villages au Sénégal. Celà devrait constituer un début de solutions au sous-emploi des jeunes et à la migration sauvage notée ces derniers temps. Le vice-président Mansour Ndiaye a annoncé qu’un comité restreint sera incessamment mis en place pour l’exécution de tous ces projets. Il a en outre proposé à la délégation portugaise une visite de terrain pour avoir une idée de ce qui se fait dans le secteur de la Pêche au Sénégal.